La gastronomie Alsacienne

La gastronomie alsacienne est fortement imprégnée des traditions culinaires germaniques et françaises.



La tarte flambée

Coucou de bois : la tarte flambée
A l’époque ou dans les fermes du Korchesberg on cuisait le pain une fois par semaine voir tous les quinze jours, pour marquer l’occasion, on réservait un peu de pâte, l’étalait finement, la garnissait de fromage blanc, d’oignons et de quelque lardons, puis on profitait de la phase de chauffe du four pour cuire ces tartes. De la vient le nom de tarte flambée ; pour vérifier que le four était à bonne température, on lançait un peu de farine si celle-ci s’enflammait, la température était idéale. Nous mettons un point d’honneur à respecter la tradition, et c’est pour cette raison que nos tartes flambées ne sont servie que le soir. La vraie tarte flambée est rectangulaire et est servi au centre de la table, n’hésitez pas comme nous le faisons à la manger avec les doigts après l’avoir découpée et roulée.


Coucou de bois : la choucroute

La choucroute

Depuis le XVI ème siècle on mange la choucroute le dimanche midi en famille. Sur une base de chou fermenté cuisiné longuement aux épices et au vin blanc ou à la bière, notre choucroute traditionnelle est agrémentée de pommes de terre vapeur, de saucisses d’alsace, de lard paysan et de charcuteries de saison. Tout le secret réside dans les épices, mais là nous ne pouvons vous en dire plus.


Le Waedele

Voici une spécialité alsacienne incontournable. Il s’agit d’un jambonneau salé que nous cuisons longuement dans un bouillon de légumes maison. Nous vous le proposons accompagné de choucroute ou de pommes de terre sautées, braisé au Pinot Noir ou gratiné au Munster.